La grand-mère, cette femme éternelle

Présentation de La grand-mère, cette femme éternelle.

Cela se passe avec Carrefour des Cultures Africaines

le 11 Mars 2022

27 rue Jules Brunard

69007 Lyon

11 MARS 2022 de 16H00_Visio Lyon

(Lire la suite)

La grand-mère, cette femme éternelle au Carrefour des Cultures Africaines

le 11 Mars 2022 à 16h 30, heure de Paris

27 rue Jules BRUNARD

69007 LYON

C’est avec Carrefour des Cultures Africaines

https://carrefourculturesafricaines.org/2022/02/23/grand-mere-cette-femme-eternelle/

(Lire la suite)

Euphrasie Calmont dans le Concours de dessins 2021, entre les jeunes d’Orléans et de Parakou

Concours de dessins entre 125 jeunes d’Orléans et 80 jeunes de Parakou,

dans le cadre du partenariat Orléans-Parakou, 6è édition, 2021.

La semaine du partenariat va du 19 au 28 novembre 2021.

Voyez comme nos jeunes ont du talent!

La ville d’Orléans me nomme marraine.

Gratitude!

La République du Centre parle de nos jeunes.

La République du … (Lire la suite)

Euphrasie Calmont dans le Partenariat Orléans-Parakou, 6è édition, 2021

Partenariat Orléans-Parakou 6è édition, 2021

Semaine du partenariat: du 19 au 28 novembre 2021

Concours de dessins entre 125 jeunes d’Orléans et 80 jeunes de Parakou.

Voyez comme nos jeunes ont du talent!

La ville d’Orléans me nomme marraine de l’événement.

Gratitude!

Concours de dessins 2021 / Jeunes d’Orléans et de Parakou

(Lire la suite)

La grand-mère, cette femme éternelle

Retrouvez La grand-mère, cette femme éternelle chez l’Harmattan.

C’est par ici:

La grand-mère, cette femme éternelle

(Lire la suite)

PARUTION: LA GRAND-MERE, CETTE FEMME ETERNELLE

Chers amis,

Je viens vous annoncer la parution de:

La grand-mère, cette femme éternelle.

A bientôt, dans les librairies!

Amitiés.

(Lire la suite)

« Les revers de l’amour », Extrait 1

« … – “Et alors, que vont-ils faire ?
demanda Julien, calmement, tandis
que Sabine grelotte en sanglotant.
– “ Charles a avancé quelques arguments
épars, rien de construit, juste pour
aller à l’encontre de ma démonstration.
Alors, le directeur général a remis la séance pour dans cinq jours.
– “Sabine, je sais qu’il n’est pas sympathique
avec toi, mais peut-être devrais-tu faire
l’effort d’aller lui parler pour savoir son objectif.
– “Non, jamais, non et non. Il m’énerve
je ne saurais jamais garder mon calme
et je vais finir par le gifler ou faire quelque
chose de ce genre. N’oublie pas que
j’ai pris des cours d’aïkido pendant
des années.

– “ Alors pour le moment, tu es avec
moi. on se calme. Et dis-moi :
le ciel, t’est-il tombé sur la tête ? “
– “Non ! “
– “Le soleil a- t-il refusé de rester dans le ciel ? “
– “Non ! “
-”La lune a-t-elle disparu de la vue
de notre planète ? “
– “Non ! “
-” Quelqu’un est-il mort ? “
– “Oh non ! “
– “Alors, Sabine, il ne s’est rien passé, rien, absolument rien,
du tout, et tout est au mieux,
oui absolument au mieux dans ce
paradis des dieux que nous constituons.
Le calme et l’assurance dont a usé Julien
dans la diction de ces mots font que
Sabine se laissa fondre dans ses
bras.

Les lèvres se frôlèrent à nouveau,
se prirent franchement, puis
les deux corps ne firent qu’une
boule et cette fois, la mazurka
les mena dans le grand lit.

Le soir venu, on confirma l’invitation
des parents de Julien.

Dès les premiers mois, tout tourna autour du ventre de Sabine et donc autour du bébé.
Sabine a su son état par le biais d’un
test de grossesse acheté à la pharmacie,
en l’absence de Julien. Et d’ailleurs, la
nouvelle parvint à Julien quelques jours
plus tard. Peut-être Sabine avait-elle
besoin de prendre quelques longueurs d’avance
sur Julien, en s’appropriant cette joie
un petit moment, le temps de s’habituer
à ce petit corps qui se développe en elle ?
La joie d’une mère commence peut-être
par là ?
Peut-être aussi, avait-elle voulu, pendant
ses quelques jours, chercher sa façon très
romantique d’annoncer la nouvelle à
Julien ? »